f0fyf

f0fyf

jeudi 31 juillet 2014

Réception FAX Météo

Le WeatherFax ou meteorfax ou encore wefax est un moyen encore largement utilisé pour transmettre aux navires en mer, les prévisions météorologiques sur l'état de la mer, du vent, des courants ... sous forme de cartes plus abouties que les données que l'on peut recevoir en RTTY. L'émission de ces cartes se fait sur la bande HF. Pour l'Europe, la station de Northwood ayant disparue, c'est Hamburg qui prends le relais sur les fréquences suivantes :


INDICATIFSFREQUENCES (Khz)HORAIRESRPM/IOC
DDH33855H24120/576
DDK37880H24120/576
DDK613882.5H24120/576



Côté technique, contrairement à la SSTV (Télévision à balayage lent ) le fax travaille en noir et blanc avec une excursion de fréquence dépendant de 2 valeurs : la basse correspondant au "blanc" et la haute au "noir". entre ce 2 valeurs, nous aurons plusieurs niveaux de "gris" . La réception se fait en mode BLU et de ce fait la fréquence de réception doit être décalé de -1.9Khz par rapport à la fréquence d'émission ( pour DDK6, il faudra se mettre sur 13882,5-1,9= 13880,6 Khz ).

La tonalité de départ, l'APT ( Automatic Picture Transmission ) à 300Hz d'une durée de 5 sec, va permettre de donner le départ de la réception, s'ensuivra le signal de phasing de 30 sec durant lequel il va y avoir une alternance de ligne noir et blanche. Viendra ensuite la transmission de l'image ( 1200 lignes x 1800 colonnes pour un Index de Corrélation (IOC) de 576 ). A la fin de celle-ci, de nouveau un signal d'APT à 450Hz de 5 sec puis pendant 10 sec, le signal correspondant au noir sera émis. bien entendu, les logiciels dédiés à la réception fax feront tout le travail mais les paramètres de décodage devront forcément être en accord avec l'emission reçue. Pour cela, il faut connaître :

  • L'excursion de fréquence : toujours de 850 Hz en HF ( parfois 170 Hz en VLF )

  • Les lignes par minute ( LPM ) de l'image qui est dans la majeure partie des cas de 120 mais qui lors de grands épisodes météo ( cyclone, tempête ... ) peut passer à 240 mais très rare

  • L'IOC, l'index de corrélation qui indique le format de l'image et qui, la plupart du temps, sera de 576


Venons en maintenant au paramétrage de Fldigi. Dans le menu Mode op, sélectionnez WEFAX puis WEFAX-IOC576. Calez votre récepteur sur la fréquence la plus audible que vous recevez ( pensez bien au -1,9 Hz ). Dans le waterfall de Fldigi, placez le curseur haut sur la fréquence d'émission






Pour visualiser l'image en cours de réception, allez dans le menu Vue puis sélectionnez Weather Fax Image. Une nouvelle fenêtre va s'ouvrir et si tout se passe bien, vous verrez défiler les lignes de l'image à l'écran. Vous pourrez sauvegarder vos images reçues en cliquant sur Sauvegarder puis en sélectionnant le répertoire adéquat. Si votre image est blanche sur fond noir, le curseur du waterfall est inversé. Ramené la curseur haut sur la fréquence d'émission.

Réception ce jour avec le fidèle FT897, mon antenne long-fil sur 13880.6 Khz et Fldigi







Les jours de propagation, il est possible d'écouter d'autres stations 'WeatherFax' que vous pourrez trouver dans ce vieux fichier pdf dont les fréquences sont toujours d'actualités : http://www.noaa.gov/om/marine/rfax.pdf

Bonne réception !

mercredi 30 juillet 2014

RTTY Weather Forecasts

A la demande d'Olivier, voici un petit tuto qui servira à décoder les signaux des stations météos de Hamburg.

Le RTTY ( Radio TeleTYpe ) est une ancienne technologie, plus simplement appelée radio-téléscripteur, mais qui est encore largement utilisé dans le monde et qui propose des services dans des domaines des plus variés, tout aussi bien dans le domaine amateur ( cf radioamateur ) que professionel ( météo, agence de presse, télémétrie .. ). La plupart des navires sont équipés afin de recevoir ces données. Il existe beaucoup de logiciels capables de faire de la bonne réception ( TruTTY, SeaTTY, Multipsk, mRTTY.. ) mais celui sur lequel je vais m'attarder est FLDigi sous l'environement linux mais il reste identique à la version windows à quelques détails près.

Pour nous, le Deutscher Wetterdienst ( DWD ) à la charge de diffuser ces informations pour la zone Europe ( Occidentale et Méditerranée ). Les fréquences sont dans le tableau ci-dessous mais le 10100.8 Khz sera celle reçue dans les meilleures condition H24 et qui correspond à la station DDK9

FREQUENCE (Khz)INDICATIFHEURE DE DIFFUSIONCLASSE D'EMISSIONVITESSESHIFT (Hz)
147.3DDH 475h30/22h UTCF1B 20KW50 Bd+/- 42,5
11039DDH 95h30/22h UTCF1B 1KW50 Bd+/- 225
14467.3DDH 85h30/22h UTCF1B 1KW50 Bd+/- 225
4583DDK 2H24F1B 1KW50 Bd+/- 225
7646DDH 7H24F1B 1KW50 Bd+/- 225
10100.8DDK 9H24F1B 10KW50 Bd+/- 225

Les informations seront la plupart du temps en Anglais mais il se peut d'avoir de l'Allemand.

La configuration de FLDigi est relativement simple. Câler son récepteur sur 10 100.8 Khz, ouvrir FLDigi. Vérifier la présence sur le waterfall des 2 trames bien typiques du RTTY.




Dans la barre de menu, en haut du logiciel, sélectionnez Mode Op puis RTTY et dans le menu annexe qui va s'ouvrir, cliquez sur Custom. Une fenêtre va s'ouvrir où il faudra modifier quelques paramètres tels que :

Carrier Shift : mettre la valeur de 425

Baud rate : mettre la valeur de 50

Pour les cases à cocher, laissez sélectionner uniquement AutoCRLF, décochez les autres si besoin.




Bien penser à sauvegarder puis fermer. Vous devriez voir sur l'écran de réception, défiler les premières informations..








Pour l'instant, ce ne sont que du texte, la prochaine étapes sera d'avoir un tout autre aperçu de ces donnés grâce à la réception FAX des cartes météos.

En attendant, vous trouverez la programmation ( en Allemand ) de ce stations grâce à ses 2 fichiers pdf à ces adresses :




Bon décodage !

mardi 29 juillet 2014

Et un tore, un .. !!

Je m'étais mis en tête d'aller contrôler mon antenne filaire aujourd'hui car depuis quelques semaines, le niveau de bruit, toutes bandes confondus, s'est mis à augmenter. Malheureusement pour moi, la pluie était de la partie et après une mauvaise manipulation de ma part, mon adaptateur 1:9 construit sur un tore T200 récupéré auparavant dans une vieille alimentation, s'est retrouvé 9m plus bas sur la terrasse, scindé en quelques morceaux. Tout écouteur que je suis, j'étais bien décidé à remettre mes oreilles au travail le soir même et n'ayant plus de T200 sous la main, j'utilisais une barre de ferrite ( les mêmes que l'on trouve dans les anciens transistor ).

Une fois le tout remonté, sans faire de bêtises cette fois-ci, j'ai été étonné du changement radical au niveau de la réception. Quasiment plus de bruit sur les bandes hautes et moyennement sur les bandes basses alors que le long fil restait dans sa position initiale.. Mon T200 était craquelé sur toute la partie intérieure (avant sa chute ) .. une incidence ? quoiqu'il en soit, je retrouve enfin le plaisir de l'écoute.